INFORMATIONS

  • 1
  • 2
CÉRÉMONIES OFFICIELLES : Dernier dimanche d'avril Souvenir Déportés 8 mai Victoire 1945 8 juin Hommage Anciens Combattants d'Indochine 18 juin Appel du Général de Gaulle 25 septembre Hommage aux Harkis 11 novembre Armistice 1918 5 décembre Hommage national officiel aux Morts pour la France au cours de la Guerre d'Algérie et des Combats de Tunisie et du Maroc

Situation

Recherche

Lieux de Mémoire

PG JUIN2016CENTENAIRE VERDUN 

 

L'ARC DE TRIOMPHE

 

LES SÉPULTURES MILITAIRES FRANÇAISES

 

LIEUX DE MÉMOIRE

Nécropoles et sépultures de guerre

Ce terme générique désigne les 263 nécropoles nationales où reposent 729000 corps, les 3000 carrés militaires communaux où reposent 115000 corps et les quelques 2000 cimetières français situés dans 77 pays étrangers où reposent 197000 "Morts pour la France".

Mémorial de la Déportation - Ile de la Cité

Lieu de recueillement et de souvenir des épreuves de la déportation, ce monument a été inauguré le 12 avril 1962, par le général de Gaulle, Président de la République.

Mémorial des guerres d'Indochine - Fréjus

La signature du protocole franco-vietnamien de 1986 nécessitait la recherche d'un site pour la construction, en France d'une nécropole. La proposition de la ville de Fréjus, qui offrait un terrain, emporta la décision d'un choix qui s'appuyait, en outre, sur le symbolisme des lieux, Fréjus étant ancré dans l'histoire coloniale : un camp destiné aux militaires en partance pour l'Indochine y avait existé.

Mont-Valérien

Ermitage médiéval puis pèlerinage populaire du XVIIe au XIXe siècle, le Mont-Valérien voit s'édifier, au milieu du XIXe siècle, un fort de la ceinture parisienne. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le site a été le principal lieu d'exécution des autorités allemandes en France. Dès 1944, grâce à la volonté du général de Gaulle et au travail des associations des familles des fusillés, il est devenu un lieu de mémoire. Le Mémorial de la France combattante y a été érigé en 1960,  et en 2010 ont été inaugurés de nouveaux espaces muséographiques.

Centre européen du Résistant Déporté

Lieu de mémoire et de culture, le Centre européen du résistant déporté accueille le visiteur sur l'ancien site du camp de concentration de Natzweiler- Struthof. Inauguré le 3 novembre 2005 par le Président de la République, le CERD rend hommage à ceux qui, partout en Europe, ont lutté contre l'oppression. Il est le vecteur de l'histoire et de la mémoire de la déportation et des Résistances européennes.

Source : Ministère de la Défense et des anciens combattants