Hommage à Jacques GOUJAT par Hubert CHAZEAU.

Lundi dernier, le 20 Mai, notre Président et ami Jacques GOUJAT nous quittait, la maladie contre laquelle il a lutté courageusement jusqu’au bout triomphait.

Aujourd’hui c’est dans la tristesse que nous sommes réunis en ce lieu prestigieux des Invalides.

Tristesse pour son épouse Marie-Claude, ses enfants et petits-enfants, mais aussi pour ses camarades du Monde Combattant.

Nous entourons tous sa famille de notre douloureuse sympathie et partageons son chagrin.

Avec lui disparaît un passeur de mémoire, un homme respectueux des autres et attentif à eux, une personnalité toujours accessible, disponible, soucieux d’abord de servir le Monde Combattant avec conviction et fidélité.

Au nom de notre Fédération, du bureau, du Comité Fédéral, de tous les adhérents, je veux adresser un dernier adieu à Jacques GOUJAT, lui apporter un témoignage d’affection, d’admiration, de reconnaissance, au président bien sûr, mais d’abord et surtout à l’Homme.

Je dois aussi rappeler quelques moments forts de son parcours au sein du Monde Combattant.

Après son service militaire en Afrique du Nord, où il fut cité à l’ordre de la Brigade et décoré de la croix de la Valeur Militaire, il revient en métropole pour prendre un cabinet d’assurances qu’il va laisser pour entrer à la FNCPG-CATM comme Secrétaire Général, avant d’en devenir le Président. 40 années de dévouement, au détriment parfois de la vie familiale.

Difficile d’évoquer une carrière aussi généreuse :

Lorsqu’un Grand nous quitte, et il fut un Grand, les petits regards qu’on a pu jeter sur lui de son vivant s’éloignent en s’évaporant et cèdent la place à un autre regard, plus large, plus vaste, plus incisif, un regard qui enfin rend justice à la somme de toute une vie.

Je suis convaincu que son action nous survivra, que les valeurs qu’il a portées et défendues se transmettront.

Jacques GOUJAT nous a quittés mais son souvenir ne nous quittera pas.

Notre estime et notre gratitude lui sont à jamais acquises.